trouble-de-sommeil

Les troubles du sommeil : explications et solutions

Avoir un bon sommeil est essentiel pour la santé comme pour le bien-être. En effet, les nuits trop courtes, les réveils nocturnes peuvent causer le manque de sommeil, qui peut vite réduire la qualité de vie. Et quand on a du mal à s’endormir, se réveille pendant la nuit, on souffre de troubles du sommeil. Cependant, avoir un sommeil troublé n’est pas une fatalité. Il est possible d’améliorer son sommeil et son endormant en adoptant quelques bons réflexes. Voici quelques explications concernant les troubles du sommeil et des solutions simples.

Définition des troubles du sommeil

Il s’agit des dysfonctionnements des cycles du sommeil. Les troubles du sommeil sont principalement divisés en trois groupes. Il y a les dyssomnies qui sont des troubles qui perturbent la qualité ou la durée de sommeil. Ils regroupent l’insomnie d’origine psychologique comme l’incapacité à dormir la nuit, l’insomnie d’altitude et la narcolepsie, un sommeil soudain qui peut intervenir à toute heure du jour.

Il y a aussi les parasomnies, des comportements anormaux durant le sommeil, mais sans perturbation importante ou altération de la vigilance pendant la journée. Elles comprennent le somnambulisme, les terreurs nocturnes, les apnées du sommeil, etc. D’ailleurs, mcsbienetre.fr propose un article sur les apnées du sommeil. Enfin, on retrouve les troubles du sommeil d’origine psychiatrique, neurologique ou celles qui sont liées à d’autres maladies.

Toutefois, parmi les différents troubles du sommeil qui existent, l’insomnie est la plus fréquente. Par ailleurs, ce dernier touche principalement la population adulte. On distingue l’insomnie de début de sommeil, l’insomnie de maintien de sommeil et l’insomnie de réveil précoce. Une insomnie temporaire peut durer jusqu’à trois semaines. Au-delà, on parle d’insomnie chronique.

Les causes de l’insomnie

Les causes de l’insomnie peuvent être liées à un état psychologique fragile comme l’anxiété ou à l’abus de substances diverses comme le café. Cependant, l’hygiène de vie et la surcharge de travail peuvent aussi être des facteurs explicatifs. En outre, de nombreuses pathologies peuvent provoquer des épisodes d’insomnies. D’ailleurs, l’insomnie se traduit par des difficultés d’endormissement, des réveils multiples dans la nuit, etc.

Elle est chronique lorsqu’elle survient plus de trois fois par semaine. Quand on est anxieux, on n’arrive généralement pas à se relaxer au moment du coucher. Et quand on est stressé, on a l’impression de somnoler à partir de 4 ou 5 heures du matin. Quant à une personne dépressive, elle est souvent victime d’éveils précoces en milieu et fin de nuit.

Les solutions pour favoriser le sommeil

Les troubles du sommeil, notamment l’insomnie, ne doivent pas être pris à la légère. En effet, elles sont à l’origine d’accidents de la route ou d’accidents professionnels. Face à l’insomnie, quelle que soit sa forme, il faut respecter certaines règles simples si on veut un meilleur sommeil.

L’une des solutions consiste à faire de l’activité physique. À condition de ne pas la pratiquer avant l’heure du coucher, l’activité physique favorise le sommeil. D’ailleurs, sans être trop rigide, il faut adopter une routine de sommeil. Le but est de se coucher et de se lever aux mêmes horaires, et ce, toute la semaine.

Par ailleurs, pour favoriser le sommeil, il est important d’éviter de regarder les écrans avant d’aller dormir. Les écrans sont effectivement stimulants et gênent l’endormissement. Et pour les boissons, mieux vaut se tourner vers de l’eau ou une tisane, car le thé ou le café contiennent des substances stimulantes incompatibles avec le sommeil.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.